Haïti, l’urgence est à la coordination”, par Jean-Louis Vielajus

Haïti, l’urgence est à la coordination”, par Jean-Louis Vielajus

SHARE

Publié le 21 janvier 2010 

Une semaine est passée, déjà, depuis le terrible séisme qui a frappé Haïti. Coordination SUD a, depuis l’annonce de la catastrophe, relayé sur son site les principales opérations menées par ses membres, humanitaires et acteurs de développement.

Jamais la coordination n’a été aussi nécessaire. Car l’élan de générosité que ce drame a soulevé, s’il est considérable, ne sera rien si les actions de solidarité internationale ne sont pas menées ensemble, avant tout avec les Haïtiens, mais aussi en bonne intelligence avec tous les représentants de la communauté ONG.

Pour l’heure, l’action est à l’urgence – retrouver les derniers survivants prisonniers des décombres, soigner les blessés, enterrer les morts, et bien sûr, approvisionner les vivants en eau et nourriture. L’expérience et le savoir-faire des ONG françaises en matière d’action humanitaire sont totalement mobilisés sur place, dans les conditions très précaires que l’on sait. Il est important que tout le soutien financier nécessaire continue de leur parvenir.

Mais il faut aussi, dès à présent, songer à la reconstruction. Il faut reconstruire, les habitations, bien sûr, mais aussi les écoles, les centres de santé et les hôpitaux. Et remettre en fonctionnement les services de base pour la population, l’accès à l’eau et à l’électricité.

À l’évidence, le pays ne se reconstruira pas sans les Haïtiens. Ils étaient les premiers sauveteurs, ce seront eux les acteurs de la reconstruction. Sans eux, rien ne pourra se faire. La solidarité entre Haïtiens est exemplaire, les villes les moins touchées s’organisent déjà pour accueillir des réfugiés.

Haïti était, avant le séisme, un pays fragile aux institutions faibles. C’est aujourd’hui un pays dévasté dans toute une région, amputé dans son administration. Mais il demeure des habitants et des élus sains et saufs, et des zones épargnées par le séisme. La société civile haïtienne, ses nombreux mouvements sociaux, organisations paysannes, etc. doit être considérés comme des acteurs de premier plan dans la reconstruction du pays.

En France, outre les dons, les offres de volontariat parviennent en masse aux ONG. Difficile de décourager ces élans solidaires. Pourtant, on sait aujourd’hui que certaines formes de générosité sont inutiles dans le contexte de l’urgence. Rappelons-le, les dons en nature sont ingérables. Pour ce qui concerne les innombrables demandes de départ immédiat comme volontaire, il faut comprendre que les actions engagées sur place demandent compétences et expérience. Les volontaires ne disposant pas d’une expérience des situations d’urgence seront pour l’instant plus utiles en France, pour soutenir les Haïtiens de la diaspora touchés, aider les associations dans la collecte de fonds, etc. A ce jour sur le terrain, dans des conditions d’une extrême difficulté, ce sont, entre autres, des médecins, des anesthésistes, des hydrauliciens, des kinésithérapeutes expérimentés qui sont demandés.

Chaque jour, nous relayons sur le site de Coordination SUD des informations sur les activités de nos membres, humanitaires et acteurs de développement en Haïti. On voit au nombre croissant de connexions l’ardent besoin d’information des internautes, et l’intérêt pour l’action des ONG françaises. Formons le souhait que cet intérêt, signe d’un élan solidaire hors du commun vers le peuple haïtien ne tarisse pas, et donnons nous les moyens de faire en sorte que nos actions soient à la hauteur des besoins et des attentes.

Jean-Louis Vielajus, président de Coordination SUD

SHARE
The Haitian Resource Development Foundation prioritizes programs that enable and empower various Haitian locales to further personal and collective independence. Engaging in a range of programs over 20 years, the HRDF continues a commitment to providing measurable results for program beneficiaries and program benefactors. Working with multiple international partners from North America and Europe, the HRDF is committed to fundamental improvements in Haitian villages to ensure greater economic vitality in the near future.