Professeurs en Louisiane (fr)

Professeurs en Louisiane (fr)

SHARE

A gauche se trouve le Dr. Sylvain François, Conseiller en Education du H.R.D.F.

5 professeurs haitiens, (de gauche à droite) Héberne Edmond , Lorèque Colimon, Micheline Richard Fleurant, Nickson Elidor et Fern Georges, choisis parmis une centaine de candidats pour enseigner le français en Louisiane pour une période de 3 ans, ont commencé leur première année académique en aout 2000. Ces professeurs ont en outre l’opportunité de s’enroller gratuitement dans n’importe quelle unvisersité d’Etat de la Louisiane pour leur Maitrise ou leur Doctorat.

Le processus de ce projet qui rentre dans le cadre de la coopération entre la République d’ Haiti et l’ Etat de la Louisiane a commencé en Septembre 1999 lors de la visite du président d’Haiti René Préval en Louisiane et à Moncton durant le Sommet de la Francophonie. Ce projet est géré en Haiti par le Ministère de l’ Education nationale, de la Jeunesse et aux Sports et en Louisiane par le Conseil pour le Développement du Français en Louisiane (CODOFIL). Le docteur David Cheramie, le directeur exécutif du CODOFIL, a été lui-même en Haiti en Février 2000 pour passer les entrevues aux candidats.

Le CODOFIL, créé par l’Assemblée legislative de la Louisiane en1968, est chargé ” de prendre toute initiative nécessaire pour assurer le développement, l’utilisation et la préservation de la langue française comme elle existe en Louisiane au profit culturel, économique et touristique de l’Etat “.

Faute de professeurs de français qualifiés en Louisiane, l’ Etat s’est trouvé dans l’obligation faire appel à l’aide des gouvernements étrangers. En 1998-1999, plus de 200 professeurs belges, français, canadiens et africains ont enseigné leur langue maternelle dans les programmes d’immmersion française des écoles publiques louisianaises.

Après avoir fini leurs études en immersion, les étudiants peuvent non seulement se vanter de leurs capacités linguistiques proches de celles des francophones natifs, mais aussi ont un autre atout: leurs notes moyennes sur les examens standardisés, tel que le LEAP ou le CAT sont nettement supérieurs à ceux des autres étudiants de leur niveau.

La mise en place de ce programme a été facilitée grâce aux dilligences de:

  • L’ Office of Public Diplomacy ( USIA ) de l’ambassade des Etats-Unis D’Amérique en Haiti
  • La Fondation Haitienne Ressources et Développement (HRDF)

Pour de plus amples informations cocernant le CODOFIL, visitez le site: www.codofil.org

SHARE
The Haitian Resource Development Foundation prioritizes programs that enable and empower various Haitian locales to further personal and collective independence. Engaging in a range of programs over 20 years, the HRDF continues a commitment to providing measurable results for program beneficiaries and program benefactors. Working with multiple international partners from North America and Europe, the HRDF is committed to fundamental improvements in Haitian villages to ensure greater economic vitality in the near future.