Projet Hydropur Deuxième Génération

Projet Hydropur Deuxième Génération

SHARE

Recherche, de developpement et de transfert de technologie pour la Production Economique d’Eau Potable


A l’heure actuelle, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que les maladies d’origine hydrique sont responsables dans le monde de :

  • 80 % des cas de consultation
  • 20 millions de morts chaque année
  • 50 % de la mortalité infantile

L’ Hydropur  purifie l’eau et préserve la santé. Il constitue donc une bonne solution pour lutter contre les maladies hydriques.

Depuis presque 10 ans, la Haitian Resource Development Foundation (HRDF) installe des stations Hydropur en Haïti. Aujourd’hui les 17 stations d’Hydropur installées par la HRDF donnent de l’eau potable à près de 20,000 à 30,000 habitants de la Commune de Grande Saline située dans la Vallée de l’Artibonite d’Haiti.

Leur fonctionnement est relativement simple, nécessite peu d’énergie et la faible quantité de réactifs (hypochlorite de calcium ou hypochlorite de sodium) pour la désinfection finale.

Les technologies mises en jeu sont relativement simples et éprouvées depuis un siècle. Les techniques de traitement utilisées intègrent des étapes de : coagulation, floculation, désinfection au chlore, filtration sur sable et sur charbon actif. Le filtre à sable est automatiquement nettoyé à contre-courant. Tout le traitement se fait entièrement de façon gravitaire. Seul le pompage éventuel de l’eau brute requière de l’énergie.

Une unité est capable de fournir de l’eau potable à des villages de 1,000 à 2,000 personnes à un faible coût d’utilisation (estimé à US$ 0.2 cents pour traiter 1,000 litres d’eau brute polluée).

Malgré quelques adaptations à effectuer, ces stations donnent entière satisfaction quant à la qualité de l’eau et le niveau de technicité.

Toutefois, les stations d’Hydropur présentent des inconvénients majeurs:

  • leur coût, incluant le transport et l’installation, est très élevé 30 000 à 40 000 $ US et en limite largement leur diffusion.
  • Les stations d’Hydropur sont fabriquées en Europe
  • Elles ne correspondent ni aux capacités de production locale ni aux capacités financières, car la fabrication de l’unité se manufacture avec un matériau noble, acier inoxydable
  • Les technologies employées sont 100% importées

Le projet Hydropur Deuxième Génération consiste à mettre au point les plans d’une unité simple de traitement de l’eau à l’échelle villageoise et facilement transférable dans sa réalisation. Ce prototype artisanal permettra de :

  • faire émerger un artisanat de construction

réparation de ce type d’installation à partir des industries de construction locales, que ce soit par:

  • par des unités en béton,
  • par des unités en aluminium
  • ou par en matières plastiques

La recherche du matériau de construction adapté tout autant que le dimensionnement est un point clé de la réussite du projet Hydropur Deuxième Génération.

Cette « économie » autour du traitement de l’eau permettra en outre de mieux diffuser le savoir et savoir-faire.

Projet Hydropur Deuxième Génération


Mise au point d’une unité de traitement compact pour les villages d’Haïti à bas coût pour des productions de plus de 1 m3/heure et qui soit en même temps adaptable aux outils de production locaux. Le projet consiste tout simplement à réaliser une unité de traitement d’eau compacte, par filtration rapide.   Les livrables attendus sont les suivants :

  • un prototype en matériaux et procédés de fabrication adaptés aux capacités de production locale,
  • une validation du fonctionnement et de la qualité de l’eau produite en conditions d’exploitation courante,
  • un plan de montagea
  • un recueil d’outils de formation et de documentation pour le bon usage du matériel,
Alimentation énergétique
  • Un équipement pouvant présenter une alimentation par réseau électrique ou groupe électrogène ou par panneaux solaires photovoltaïques.
La désinfection
  • L’Hydropur utilise des pastilles importées d’hypochlorite de calcium (Ca(OCl)2) de qualité alimentaire.
  • HRDF a déjà pu initier un projet d’adaptation des chlorateurs des stations Hydropur présentes dans la vallée de l’Artibonite afin de les rendre aptes à fonctionner avec de l’eau de Javel, fabriquée localement.

Aujourd’hui, HRDF souhaiterait aller plus loin encore dans le développement durable et les capacités de gestion autonome :

  • en introduisant une production locale d’hypochlorite de sodium.
  • En effectuant l’électrolyse d’une saumure (eau salée).
  • En fabriquant une production nécessaire environ 200 litres par semaine.

L’excédent de production de l’eau de Javel pourra être avantageusement utilisé par l’institution hébergeant le système de production. Parmi les fonctions possibles de l’eau de Javel, citons :

  • Le lavage du linge (détachant, désinfection)
  • La désinfection des puits traditionnels
  • La désinfection des équipements communautaires (latrines, école, …)
  • Le nettoyage des ustensiles de cuisine
  • La lutte contre les insectes
  • La désinfection et le nettoyage des dispensaires ou des centres de santé,

Partenaires et suivi du Projet


Le projet est axé sur une étude de recherche-action en vue :

  • de la mise au point d’une technologie adaptée aux capacités de production
  • du développement d’une activité de traitement de l’eau en Haïti par des artisans/industriels identifiés qui puissent s’approprier efficacement la démarche
  • du conseil et de l’appui sur la problématique du traitement de l’eau.

Elle va donc s’appuyer sur les compétences suivantes :

  • le réseau HRDF, partenaire local moteur : il sera mis à contribution notamment
  • La Faculté des Sciences de l’Université d’Etat d’Haiti ou/et autres Université en Haiti
  • l’association Aqualliance, qui est un réseau de professionnels du domaine de l’eau qui apporteront leur concours par leur expertise spécifique et par l’aide à la démarche de fabrication du prototype par l’ICAM.

Perspectives et conclusions


Au-delà des incidences humaines et sociales directes, le projet permettra de développer une économie locale de la production d’eau potable et permettra à la Société Nationale d’Eau Potable (SNEP) d’Haïti de favoriser l’émergence de nouveaux partenaires privés compétents. Il s’agit ainsi de donner aux organismes agissant en Haïti dans le domaine de l’eau potable les moyens techniques de démultiplier leurs efforts en matière d’unité de production d’eau potable.

Le projet mis en route sur Haïti a un champ d’application qui dépasse largement les frontières de la République : il concerne tous les pays cherchant à produire de l’eau potable à faible coût sur leurs entités villageoises ou de quartier.

Financement

HRDF est à la prospection de financement pour ce projet de recherche et développement

SHARE
The Haitian Resource Development Foundation prioritizes programs that enable and empower various Haitian locales to further personal and collective independence. Engaging in a range of programs over 20 years, the HRDF continues a commitment to providing measurable results for program beneficiaries and program benefactors. Working with multiple international partners from North America and Europe, the HRDF is committed to fundamental improvements in Haitian villages to ensure greater economic vitality in the near future.