Diaspora MHAVE Canada ACDI Montreal

Diaspora MHAVE Canada ACDI Montreal

SHARE

Forum des Affaires Québec/Haïti : Le ministre des Haïtiens vivant à l’Etranger encourage  la participation de la diaspora; la Ministre haïtienne du Commerce présente Haïti comme une opportunité d’affaires à saisir

Montreal, 11 octobre 2010- (AHP)- A la clôture le week-end dernier  à Montréal du premier forum d’Affaires Québec-Haïti après le tremblement de terre qui a frappe la République caribéenne, le Ministre des Haïtiens vivant à l’étranger a offert l’encadrement de  son ministère aux  compatriotes de l’extérieur dans leur quête de participation aux activités économiques et financières du pays.

Dans son discours de circonstance, le titulaire du MHAVE a jugé incontournable  la création de partenariats et d’alliances stratégiques » entre les gens d’affaires de la diaspora, les intervenants canadiens et  les acteurs locaux en Haïti. Pour ce faire, le MHAVE offre d’assister les entrepreneurs de la diaspora à travers diverses initiatives.

Edwin Paraison a notamment fait état de services d’accompagnement du ministère aux acteurs potentiels, d’assistance juridique et technique pour l’enregistrement de nouvelles compagnies, la participation aux centres de décision, l’intégration aux projets de reconstruction, les services de communication et de diffusion d’informations.

Le MHAVE se veut être la « porte d’entrée de la diaspora en Haïti » afin de faciliter toutes les démarches administratives visant le placement de capitaux et la création d’emplois par la diaspora et ses partenaires étrangers a fait remarquer le fonctionnaire.

Il a par ailleurs rappelé l’ existence de la loi sur les privilèges de Juin 2002 qui dispense les membres de la diaspora ayant acquis entre autres une autre nationalité, d’ un visa d’ entrée au pays, de l’ accomplissement des formalités du permis de séjour et du paiement des taxes y afférentes, de la formalité liée a la licence des étrangers et au paiement des taxes y afférentes, de l’ autorisation du Ministère de la justice pour acquérir toutes propriétés immobilières.

De même,  le MHAVE a soumis à l’exécutif un projet de loi pour l’organisation de la coopération inter-haïtienne, et se dit prêt à signer avec le Ministère des Affaires Étrangères un accord interinstitutionnel facilitant sa représentation permanente auprès des communautés de l’extérieur. Pour le Ministre le « Haitian Dream » d’une nouvelle Haïti est possible avec la « Pleine et entière participation de la diaspora”

Le premier forum d’affaires Québec-Haïti réalisé en partenariat entre Incas Productions de la journaliste Nancy Rock et le gouvernement haïtien à travers  sa représentation diplomatique et consulaire au Canada, ainsi que les Ministères des Haïtiens vivant a l’étranger et du Commerce et de l’Industrie, a réuni les 7 et 8 octobre, plus de 150 entrepreneurs des deux pays. L’évènement couvert par la presse canadienne a été aussi appuyé par le Ministère des Relations Internationales du Québec, ainsi que la Digicel et la fédération des chambres de commerce du Québec

Parmi les personnalités ayant pris part a l’activité, la Ministre du Commerce Josseline Colimon Fethiere a présenté Haïti comme une opportunité d’affaires à saisir tant par les Haïtiens que les canadiens. De son cote, l’Ambassadeur canadien a Port au Prince, Gilles Rivard, a exhorté ses concitoyens à être plus agressifs face aux compétiteurs étatsuniens pour ne pas râter les opportunités qu’offre Haïti.

Haïti – Canada : L’ACDI lance un appel aux projets pour la reconstruction d’Haïti

L’Agence canadienne de développement international (ACDI) lance officiellement une demande de propositions pour la réalisation de projets à court terme de rétablissement et de reconstruction en Haïti. Le financement de cette initiative s’inscrit dans la contribution de 400 millions de dollars que l’honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a annoncée lors de la Conférence internationale des donateurs, à New York, en mars dernier.

L’aide fournie par le Canada pour la reconstruction et le développement en Haïti respecte les priorités énoncées dans le Plan d’action pour le relèvement et le développement national dont s’est doté le gouvernement haïtien. Le Plan d’action énonce la vision à long terme du gouvernement d’Haïti pour le développement durable et décrit les investissements qui doivent être faits à court terme pour répondre aux besoins causés par la catastrophe.

Les organisations canadiennes participent déjà pleinement aux efforts en matière d’aide humanitaire et de secours pour appuyer Haïti. L’ACDI fournira un financement pouvant aller jusqu’à 5 millions de dollars aux organisations canadiennes admissibles. Pour se qualifier, les organisations doivent soumettre des propositions qui correspondent aux priorités établies par le gouvernement d’Haïti.

Aperçu de la demande de propositions pour Haïti

  • L’ACDI versera une contribution pouvant aller de 500,000 $, minimum, à 5,000,000 $, maximum, par projet sélectionné.

  • L’ACDI paiera jusqu’à 75 % du coût direct des projets canadiens admissibles.

  • Pour être admissibles, les organisations doivent avoir accumulé au moins trois années d’expérience en Haïti et démontrer qu’elles possèdent les capacités requises sur le terrain pour mettre en oeuvre les programmes.

  • Les initiatives proposées doivent être axées sur des projets à court terme de redressement et de reconstruction, d’une période maximale prévue d’une année. Les projets doivent être harmonisés avec le Plan d’action d’Haïti et les sous-priorités définies le 17 août 2010 par la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti : logement, déblaiement des débris, préparation aux catastrophes, éducation, santé et agriculture.

L’ACDI appuiera les initiatives de redressement et de reconstruction les plus méritoires proposées par les organisations canadiennes. Cet appel de propositions est un élément clé de l’engagement pris par le Canada à l’égard d’Haïti.

L’engagement du gouvernement du Canada à l’égard d’Haïti s’élève actuellement à plus d’un milliard de dollars (2006-2012), ce qui fait de ce pays le plus important bénéficiaire de l’aide canadienne au développement dans les Amériques. Ce montant inclut le financement pour les efforts de redressement et de reconstruction en Haïti, ainsi que l’aide canadienne au développement à long terme et aux interventions humanitaires.

SHARE
The Haitian Resource Development Foundation prioritizes programs that enable and empower various Haitian locales to further personal and collective independence. Engaging in a range of programs over 20 years, the HRDF continues a commitment to providing measurable results for program beneficiaries and program benefactors. Working with multiple international partners from North America and Europe, the HRDF is committed to fundamental improvements in Haitian villages to ensure greater economic vitality in the near future.