La Gestion Locale et Cadre de Coopération Intérimaire

La Gestion Locale et Cadre de Coopération Intérimaire

SHARE

10 et 11 Décembre 2004

Sous le haut patronage du Général ABRAHAM, Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, s’est tenu les 10 et 11 décembre 2004, à Pétion-Ville, une conférence sur la gestion locale et cadre de coopération intérimaire.

La Haitian Resource Development Foundation (HRDF), organisatrice de cette conférence a pu accueillir environ 70 Maires d’Haïti afin d’aborder d’une part les modalités d’application de la gestion des services publics locaux, d’autre part, les modalités d’application pratique du cadre de coopération intérimaire.

Monsieur Jean Louis TESTUD et Monsieur Philippe FRANCOIS, experts internationaux français en gestion locale, ont animé cette conférence qui a rencontré un vif succès. Ils ont pu ainsi dans le cadre des services publics locaux évoquer, en détail, les modalités de gestion notamment celles alliant le secteur public et le secteur privé à travers la gestion de l’économie mixte dont on peut rappeler qu’elle tend à réaliser, entre les motivations économiques et les nécessités du bien public, un compromis de nature à établir une répartition plus équilibrée des risques et des bénéfices à concilier les avantages de la gestion privée et la qualité du contrôle public.

Ils ont pu rappeler à cet égard la définition du service public et ses principes de gouvernance (continuité, mutabilité, égalité des usagers), les modes de gestion possible, soit en interne, en régie communale, soit par une personne de droit privé.

Concernant le cadre de coopération intérimaire, 4 thèmes concrets ont été retenus. Les participants ont pu travailler en ateliers par petits groupes afin d’examiner ;

  • La création d’une école d’applications à la gestion communale ;
  • La gestion des ordures ménagères ;
  • L’écologie, la gestion et la prévention des désastres, et le développement durable ;
  • Les finances et comptabilité publique communales.

Chaque groupe de travail, par le biais d’un rapporteur, a pu exprimer ses préoccupations dont il ressort que la création d’une école d’applications à la gestion communale est perçue comme une priorité par l’ensemble des participants.

Cette école pouvant s’appuyer sur des établissements de formation déjà existants, il s’agirait alors de mettre en place un cursus et une certification des validations des acquis, soit par la création de 3 centres de formation répartis sur l’ensemble du territoire.

Les 3 autres thèmes ont pu dégager le point commun suivant : la nécessité de procédures et de cahier des charges pré-formalisés permettant aux villes une gestion concrète tant dans la gestion des ordures ménagères que des finances locales ou du plan d’urbanisme et de développement.

En outre, les représentants des villes françaises (Suresnes), Jean Louis Testud et Philippe François et les représentants des villes américaines (Fort Lauderdale), Eddy Remy, ont abordé des exemples concrets de gestion communale. Les villes internationales désireuses d’apporter un appui aux collectives territoriales haïtiennes s’inscrivent dans une action à long terme et ont une exigence qu’Haïti se dote d’un outil de formation des cadres territoriaux capable de gérer et de mettre en œuvre une bonne gouvernance.

Nous reviendrons ultérieurement plus en détail sur la synthèse de ces groupes de travail dans une prochaine parution de notre site WEB.

La Haïtian Resource Development Foundation engage actuellement auprès du Ministère de l’Intérieur le suivi des conclusions de cette conférence dont il faut indiquer que son financement a été assuré par l’Ambassade de France à Port au Prince.

SHARE
The Haitian Resource Development Foundation prioritizes programs that enable and empower various Haitian locales to further personal and collective independence. Engaging in a range of programs over 20 years, the HRDF continues a commitment to providing measurable results for program beneficiaries and program benefactors. Working with multiple international partners from North America and Europe, the HRDF is committed to fundamental improvements in Haitian villages to ensure greater economic vitality in the near future.